Comment les profs remplissent-ils Parcoursup ?

Parcoursup est souvent un long parcours du combattant pour les familles d’élèves en Terminale. Il constitue aussi un temps fort de l’année des profs. Alors que tout le reste du temps, les professeurs évaluent leurs élèves afin de les informer de leur cheminement dans les apprentissages, cette fois-ci ils doivent le faire pour des tierces personnes, inconnues, dont ils ne savent pas comment ils vont lire leurs appréciations.


Toutefois, les profs n’ont pas attendu la naissance de Parcoursup pour donner des avis sur des voeux d’élèves après le bac. La même situation existait du temps (pas si lointain !) d’APB (pour Admission Post Bac : l’interface précédente qui gérait les voeux des élèves).

 

Tout cela se passe selon un calendrier réglé au jour prêt qui rythme la fin de l’année scolaire.

En mars, tous les professeurs de Terminale remplissent en ligne sur le site Parcoursup des appréciations pour décrire l’année écoulée de chaque élève.

Ce qui ne change pas par rapport aux années précédentes :

  • chaque professeur calcule la moyenne des deux premiers trimestres dans sa matière, ainsi que le classement de l’élève dans la classe et l’indique sur le site ;

  • chaque professeur voit à l’écran les voeux que l’élève a formulé ;

  • chaque professeur indique en quelques lignes les compétences de l’élève dans la “fiche avenir” de l’élève.

Ce qui change par rapport aux années précédentes :

  • Le professeur principal de la classe, après avoir rempli comme les autres profs le descriptif de sa matière, remplit une case avec une appréciation générale et doit cocher un niveau 1 à 4 pour situer l’élève sur : ses méthodes de travail, son autonomie, sa capacité à s’investir, son engagement, son esprit d’initiative. Cette case est parfois remplie avant le conseil de classe puis validée par l’équipe, parfois pendant le conseil de classe. L’appréciation est la même pour tous les voeux saisis.

En mars aussi a lieu le conseil de classe du deuxième trimestre : ce conseil de classe-là passera sans doute rapidement en revue les appréciations globales sur les bulletins pour se consacrer davantage à Parcoursup.

 

En mars toujours, le chef d’établissement remplit “sa partie” et émet un avis sur les voeux des élèves en prenant en compte les avis des professeurs. Il est le seul à pouvoir formuler  des appréciations différentes en fonction des voeux. Il peut ainsi appuyer un voeu et émettre des réserves sur l’autre.

 

Ensuite, le travail des équipes est terminé. Les appréciations seront consultables par les familles au mois de mai mais c’est le supérieur qui prendra le relai et utilisera cette base de données.  

 

Sachant tout cela, on peut conseiller aux élèves :

  • de rester bien concentré et appliqué jusqu’en mars (mais après cette date, il faudra aussi être bien appliqué pour réussir le bac !) ;

  • de ne pas délaisser certaines matières - même si leurs coefficients sont faibles - pour ne pas noircir le tableau global des appréciations ;

  • de discuter avec ses professeurs afin de les informer de ses voeux pour obtenir un avis ou un conseil : ils ont vu défiler des élèves et savent reconnaître des choix plus ou moins judicieux

  • et bien sûr de ne pas attendre la dernière minute car si 800 000 élèves se connectent en même temps, on peut comprendre que ça coince !