Quand l'orientation devient source de motivation

Un jour, vous avez appris à votre enfant à aller acheter le pain tout seul : il a pris l’argent, a hésité devant la porte, puis est revenu avec une baguette (et un bonbon). Vous étiez fier de lui :  vous l’avez félicité pour son sens de l’orientation.
Quelques années plus tard, ce mot revient à vous : le professeur principal vous demande un rendez-vous pour parler de l’orientation de votre enfant. Tout de suite, il prend un autre sens,  inquiétant. Vous avez le sentiment qu’on cherche à se débarrasser de votre enfant en le dirigeant ailleurs.


Dans le parcours scolaire de votre enfant, il existe des rendez-vous qui ponctuent ce parcours d’orientation, qui s’appelle désormais le “Parcours Avenir”.

 

À quels moments ?

Il existe des cycles dans l’éducation : chaque fin de cycle est l’occasion d’une certification de compétences et du choix d’un chemin. La fin de 3ème et la fin de 2nde sont deux grands paliers de ce parcours.

Cycle Niveau Orientation fin de cycle
Cycle 1 École maternelle
Cycle 2 CP - CE1 - CE2 Positionnement de l’élève en fin de cycle :maîtrise des compétences du niveau 1 (insuffisant) au niveau 4 (très bonne maîtrise)
Cycle 3 CM1 - CM2 - 6e Positionnement de l’élève en fin de cycle : maîtrise des compétences du niveau 1 (insuffisant) au niveau 4 (très bonne maîtrise)
Cycle 4 5e - 4e - 3e
  • Diplôme National du Brevet (DNB) : certification des compétences du cycle 4
  • Choix de la filière : professionnelle OU générale et technologique
Seconde Choix de la filière générale ou technologique
Cycle terminal 1re - Terminale Choix d’une filière post-bac (application APB)

Si vous voulez le visualiser sur une vidéo, avec un petit bonhomme qui saute les marches d’un escalier à chaque niveau qu’il franchit, ça existe en 4 minutes, c’est très clair et c’est par ici (et ça existe en 10 langues!) 

 

Qui peut m'aider ?

Plusieurs professionnels peuvent vous aider à construire pas à pas ce parcours :

  • Le PSYEN : Psychologue de l’Éducation Nationale (anciennement appelé conseiller d’orientation psychologue). En général il travaille sur plusieurs établissements et assure une permanence dans chaque. Il rencontre des élèves à la demande des familles, sur rendez-vous, ou à la demande d’un autre membre de l’équipe. Il assiste au conseil de classe.

  • L’ONISEP : un établissement public sous tutelle de l’éducation nationale. Il élabore et diffuse toute l’information sur l’orientation. Tout est sur leur site mais il faut du temps pour en exploiter les très riches ressources.

  • Le CPE : Conseiller Principal d'Éducation. Il assure le suivi de l’élève dans l’établissement, et peut prendre part aux décisions d’orientation.

  • Enseignants : tous les enseignants doivent contribuer, dans leurs disciplines, à présenter des métiers et des formations en lien avec leurs programmes. Le professeur principal y veille en général particulièrement. Au fil des années, les enseignants ont vu passer des élèves et les ont vu réussir ou échouer dans telle ou telle filière. Ils ont donc un avis éclairé à vous donner, même si parfois cet avis n’est pas agréable à entendre.

 

Et enfin, il y a vous : vous connaissez votre enfant. Ses goûts. Ses compétences. Sous un autre regard, peut être moins objectif, mais qui vaut le coup d’être confronté à celui des autres professionnels.

 

J'aide mon enfant dans son orientation

Comment ? En se concertant avec les professionnels, en échangeant, en prenant en compte l’avis de votre enfant, en lui donnant les clés pour faire un choix de façon éclairée.

 

  • Première étape : lui montrer que de nombreux métiers peuvent lui plaire.

Pour cela, il existe des tests qu’il pourra réaliser en 10 à 30 minutes sur internet. Ils donnent des niveaux d’affinité pour des catégories de métiers avec de nombreux exemples. Le collégien le fera avec vous, le lycéen tout seul.

On a testé pour vous et on vous en propose trois :

  1.  Les métiers.net, celui qui nous plait le plus avec des questions sur les domaines qu’on aime ou pas. On la fait, et il nous a proposé d’être prof, on est rassuré (!) ou directeur d’hôtel (tiens, je n’y avais jamais pensé!).
  2.  l'ONISEP, très bien aussi.
  3. L'étudiant, avec des questions plus déroutantes, personnelles. On voit moins facilement le lien avec les métiers au premier coup d’oeil, mais les résultats sont intéressants.
  • Deuxième étape : lui montrer que plusieurs chemins sont possibles pour atteindre ces métiers.

Sur la page d’accueil du site de l’ONISEP, on peut faire une recherche par thème en entrant les métiers que le test a suggéré. On peut voir que plusieurs filières peuvent mener à un même métier. Elles varient en nombre d'années d'étude. C’est rassurant, car ça montre que plusieurs chemins sont possibles.

  • Troisième étape : affiner le parcours

Toujours sur le site de l'ONISEP, vous pouvez avoir plus d'informations. Pour cela vous pouvez contacter gratuitement un conseiller : par téléphone (lundi au vendredi, de 10h00 à 20h00), par mail, et même par tchat !

  • Dernière étape : visualiser le parcours d’orientation choisi

Pour faire le bilan, vous pouvez représenter avec votre enfant le parcours choisi sous la forme d'un schéma. Vous y mettrez les étapes importants, en lien avec la scolarité : stage de 3ème - quelle filière au lycée - quelle faculté après le bac... Ca aide à s’approprier les étapes, à se fixer des objectifs, et ça motive pour les atteindre.

 

Espérons qu’avec toutes ces informations, vous ne perdrez pas le nord !