Qu'est-ce-que le dispositif "Devoirs faits" ?

Les devoirs donnés à faire à la maison sont souvent sources de tension dans les familles : responsables d’une crispation, de rejets, de blocages, ils se répercutent sur les relations parents-enfants à un moment où elles auraient plutôt besoin d’être apaisées.

Dès que vous rentrez à la maison, les conflits commencent : les devoirs ne sont pas finis, vous demandez de les faire, vos enfants négocient pour faire autre chose. La soirée avance, et l’école s’invite à la maison, de façon désagréable pour tout le monde.

Une des nouveautés de la rentrée 2017 au collège, c’est le lancement du programme Devoirs faits. On fait le point sur cette mesure.


L’objectif du dispositif “devoirs faits” est d’offrir aux élèves un cadre d’accompagnement à l’école pour faire leurs devoirs, et rentrer à la maison avec ses devoirs finis ou en sachant exactement ce qu’il reste à faire et comment le faire.

Ce dispositif mis en place en novembre 2017 concerne tous les collégiens volontaires. Si votre enfant ne vous en a pas parlé, et que vous n’avez pas reçu d’information de la part du collège, il est temps de poser la question !

Quoi ?

Un temps pour faire les devoirs et réfléchir aux méthodes possibles pour les faire.

Pour qui ?

Tous les élèves volontaires. Gratuitement.

Quand ?

En-dehors des heures de classe, pas forcément en fin de journée.

Où ?

Dans l’établissement

Par qui ?

Par des profs volontaires, des conseillers d’éducation, des surveillants, et des associations.

Pourquoi ?

Pour développer l’autonomie des élèves en leur présentant des démarches de résolution, des méthodes. Également pour favoriser la cohérence entre temps scolaire et périscolaire, et donc pour renforcer le lien entre l’école et les familles. Et réduire les inégalités entre ceux qui peuvent se faire aider à la maison et les autres.

 

Soit l’équipe vous a proposé le dispositif pour votre enfant, soit ils n’ont pas pensé à lui, ce qui ne veut pas dire qu’il ne peut pas y aller.

C’est le moment de peser les avantages et les inconvénients avec lui avant de lui demander s’il veut en profiter. Et aussi de prendre en compte les avantages et les inconvénients pour vous et votre famille (les frères et sœurs peuvent souffrir de l’attention portée à un autre enfant pour les devoirs, et des cris qu’il entend chaque soir).

Parmi les arguments pour qu’il y aille :

  • Le statut de l’erreur dans l’apprentissage : beaucoup de parents fatigués finissent par donner le résultat à leur enfant quand il ne sait pas faire : pour pouvoir passer à autre chose, pour lever les tensions, pour les aider, mais cela masque les difficultés au professeur qui croit que l’élève a compris alors que ce n’est pas toujours le cas. Pour la plupart des profs, faire ses devoirs ne veut pas dire tout faire parfaitement : essayer suffit, se tromper fait partie du processus d’apprentissage. Et ce temps est prévu comme tel, comme étape de formation à des compétences qui sont ensuite consolidées en classe, puis vérifiées lors de l’évaluation.

  • Un accompagnement de qualité : des personnes qualifiées sont là pour l’aider, pour lui apprendre la coopération avec ses camarades, mieux identifier ses besoins en faisant face à un interlocuteur neutre, mieux comprendre ce qu’il sait faire seul et ce qu’il ne sait pas et ainsi avancer vers l’autonomie. La personne présente pendant les devoirs est en contact avec les professeurs de votre enfant, leur transmettra ses points de blocage et ses progrès, et leur permettra d’apporter une aide spécifique en classe. En effet, les professeurs disposent d’outils adaptés à chaque difficulté mais n’ont souvent pas le temps de diagnostiquer les difficultés.

  • Le retour de la sérénité à la maison. Imaginez un monde où votre enfant rentre, pose son cartable, vient vous aider à faire le dîner, vous raconte sa journée, et vous la votre, sans penser aux devoirs pour le lendemain …

Parmi les inconvénients possibles, le fait que le dispositif ne sera pas proposé à la carte, en fonction de la quantité de devoirs à faire. Donc parfois votre enfant n’aura pas le temps de tous les finir et parfois il ne saura pas bien quoi faire. A lui de s'organiser pour exploiter au mieux ce temps hebdomadaire.

Dernier inconvénient, et celui-ci est pour vous, c’est que vous perdrez le contrôle sur la scolarité de votre enfant. Mais tout bien réfléchi, est-ce un inconvénient ? Selon les spécialistes de l’éducation, l’autonomie scolaire doit s’acquérir grâce à des dispositifs à l’école. Et les parents, de part leur lien avec leurs enfants, ne peuvent pas les remplacer dans cette tâche. Faites confiance à l’école, faites confiance à votre enfant, et au pire, vous pourrez toujours revenir au bon vieux système si vraiment vous le regrettez !