Bye bye séries S, ES et L ! Bonjour aux multiples spécialités.

Votre enfant est entré en seconde cette année ? Il fait donc partie de la cohorte - et oui, il n’y a pas qu’à l’armée qu’on parle de cohorte, chez nous aussi ça se fait – la classe d’âge donc, qui va découvrir la réforme du lycée, et au bout, celle du bac.


Heureusement, le ministère a tout prévu, voici leur très belle frise qui vous explique tout :

Source : http://www.education.gouv.fr/cid126438/baccalaureat-2021-tremplin-pour-reussite.html

En 2018-2019 en classe de seconde : pas de bouleversement. Les élèves ont passé en septembre des tests de positionnement en français et en mathématiques. Les résultats leur parviendront de façon anonyme  (les tests sont numériques, corrigés automatiquement). Ce positionnement doit servir à terme à proposer aux élèves un accompagnement personnalisé en lien avec leurs compétences. Vus les délais, pour cette première année, rares seront les établissements qui auront eu le temps de mettre en place une offre ciblée, mais l’accompagnement personnalisé existait avant et continuera d’exister après, sous des formes qui dépendent des établissements. L’objectif est d’utiliser ce temps pour aider l’élève à construire un projet d’orientation réfléchi.

En ce qui concerne les programmes, ils n’ont pas changé et le seront pour la cohorte suivante (entrants en 2de en 2019).

Et pendant ce temps, se prépare la future première !

D’ici la fin 2018, chaque établissement élabore son offre des spécialités qu’il va proposer à la rentrée 2019 à ses élèves de première.

Le but est que cette offre soit prête pour être présentée aux parents avant les conseils de classe du deuxième trimestre de 2de (vers février 2019), moment où les familles émettront des vœux provisoires de spécialités qui deviendront définitifs au dernier trimestre, tout début juin 2019.

Jusqu’à présent, les familles devaient choisir entre 3 voies après la seconde : professionnelle, technologique ou générale. Les deux premières ne changent pas. Ce qui change, c’est que les trois filières L (littéraire), S (scientifique) et ES (économique et social) disparaissent et sont remplacées par une unique voie générale, avec 16 heures de cours communs à tous chaque semaine, et que les élèves se séparent pour aller dans leurs spécialités : chaque élève suit trois spécialités en 1ère, 4 heures de chacune par semaine.

Comment j’aide mon enfant à choisir ?

Ce choix des spécialités dépendra de ses goûts, de ses choix et de ses compétences. Le trio gagnant, c’est donc de choisir :

  1. une matière qu’on aime (on aime ce qu’on choisit, on choisit ce qu’on aime !)

  2. dans laquelle on va aimer travailler

  3. et dans laquelle on n’a pas de lacunes depuis le collège, pour y réussir et avoir de bons résultats au bac.

Les familles devront lister 4 spécialités retenant leurs intérêts et le conseil de classe cherchera à accorder ces souhaits avec les compétences des élèves.

Il est donc nécessaire que votre enfant identifie les matières qui lui plaisent, les travaille régulièrement pour y obtenir de bons résultats et ainsi se convaincre (et vous et ses profs au passage) du bienfondé de ce choix.

En entrant en Terminales, en septembre 2020, votre enfant (qui sera désormais plus grand que vous !) abandonnera une de ses spécialités et n’en gardera que 2 sur 3 qu’il suivra 6 heures par semaines. Son bac portera la mention de ces deux spécialités, et les filières de formation après le bac se pencheront dessus pour étudier la cohérence de son parcours.

Pour tous les détails, c’est par là.