Les spécialités de Première et de Terminale

Votre enfant est en seconde ? Il va passer en Première générale ? Il est alors temps de comprendre ce qu’est une “spécialité”


Heureusement, le ministère a tout prévu, voici leur très belle frise qui vous explique tout :

Source : http://www.education.gouv.fr/cid126438/baccalaureat-2021-tremplin-pour-reussite.html

Les futures classes de première

Depuis 2019, chaque établissement propose une liste de spécialités. Cette liste est consultable sur le site de chaque académie (tapez “enseignements de spécialité première” et le nom de votre académie dans votre moteur de recherche).

Au moment des conseils de classe du deuxième trimestre de 2de (vers février), les familles choisissent parmi cette liste (ils émettent des vœux provisoires) et recommencent l’exercice au dernier trimestre, fin mai, avec des vœux définitifs.

Les trois filières historiques L (littéraire), S (scientifique) et ES (économique et social) n’existent plus : elles ont été remplacées par une unique voie générale, avec 16 heures de cours communs à tous chaque semaine. Les élèves se séparent pour aller dans leurs spécialités : chaque élève suit trois spécialités en 1ère, 4 heures de chacune par semaine.

Comment j’aide mon enfant à choisir ?

Ce choix des spécialités dépendra des goûts de chaque enfant et de ses compétences. Le trio gagnant, c’est donc de choisir :

  1. les disciplines (ou matière) qu’il aime (on aime ce qu’on choisit, on choisit ce qu’on aime !)

  2. dans lesquelles il va aimer travailler

  3. et dans lesquelles il n’a pas de lacunes depuis le collège, pour y réussir et avoir de bons résultats au bac.

Les familles devront en général lister 4 spécialités retenant leurs intérêts et le conseil de classe cherchera à accorder ces souhaits avec les compétences des élèves. Petit bémol à ce grand changement, les familles ne peuvent pas choisir toutes les combinaisons : des “parcours” sont possibles et d’autres non. C’est à dire que chaque établissement offrira des associations de spécialités, communiquées de façon plus ou moins explicite dans chaque établissement (certains décident à l’avance, d’autres offrent toutes les possibilités et n’ouvrent que les parcours les plus demandés).

Il est donc nécessaire que votre enfant identifie les matières qui lui plaisent, les travaille régulièrement pour y obtenir de bons résultats et ainsi se convaincre (et vous et ses profs au passage) du bien-fondé de ce choix.

En entrant en Terminale, votre enfant (qui sera désormais plus grand que vous !) abandonnera une de ses spécialités et n’en gardera que 2 sur 3 qu’il suivra 6 heures par semaines. Son bac portera la mention de ces deux spécialités, et les filières de formation après le bac se pencheront dessus pour étudier la cohérence de son parcours.

Pour tous les détails, c’est par là.